Sysmex Nederlands
Sysmex Europe
Service
Other Sites
Menu

Calendrier scientifique Juin 2019

Comment le diagnostic moléculaire de précision peut-il ajouter de la valeur à la stadification ganglionnaire en cas de cancer du sein ? En évaluant qualitativement les ganglions lymphatiques positifs et négatifs.
La détermination moléculaire quantitative de la charge métastatique dans les ganglions lymphatiques permet une stadification plus fiable.
En permettant une quantification approximative de la charge métastatique dans les ganglions lymphatiques.
En ne fournissant pas d’informations prédictives et de pronostic allant au-delà de la simple détection de métastases ganglionnaires.

Informations scientifiques

Une fois le diagnostic de cancer du sein posé, la propagation métastatique aux ganglions lymphatiques axillaires (GLA) est un facteur important du pronostic et un critère décisif pour le traitement ultérieur. Chez les patientes atteintes d’un cancer à un stade précoce, la biopsie du ganglion lymphatique sentinelle (BGLS) constitue la procédure standard pour évaluer si les GLA sont affectés ou pas. Si l'on ne détecte aucun métastase ou de très faibles charges tumorales dans les ganglions lymphatiques sentinelles (GLS), on peut éviter la dissection d'autres ganglions axillaires, ce qui limite le nombre d'interventions chirurgicales invasives. De cette façon, on réduit significativement la morbidité chez ces patientes ainsi que le risque d’effets indésirables tels que le lymphœdème. D'autre part, une propagation métastatique avancée dans les ganglions peut être le signe d'une élimination plus radicale d'autres GLA et nécessiter un traitement adjuvant et/ou une radiothérapie.

Par conséquent, une évaluation standardisée et précise de la propagation métastatique aux GLA est essentielle afin de choisir le traitement optimal pour chaque patiente et pour éviter tout sur- ou sous-traitement.

En général, l’histopathologie classique utilisée pour examiner les GLS n’analyse pas l’ensemble du tissu des ganglions lymphatiques. De plus, les protocoles varient d'une institution à l’autre. Ainsi, les informations de diagnostic fournies aux cliniciens sont souvent limitées et non standardisées.

La méthode OSNA (amplification d'acide nucléique en une étape) est un essai moléculaire qui détermine la charge métastatique dans les ganglions lymphatiques par une quantification de l’expression de l’ARNm du CK19. Grâce à cette approche, l’ensemble du ganglion lymphatique peut être analysé dans un délai très court, permettant ainsi une détermination plus précise et standardisée de l'état des GLS, ce qui est particulièrement crucial dans le cadre peropératoire. Si le résultat quantitatif de l’OSNA (nombre de copies d’ARNm CK19) fournit des informations sur l’ampleur de la charge métastatique dans les GLS, il constitue aussi un outil précieux pour prédire le risque d'autres ganglions métastatiques au niveau de l’aisselle ainsi que pour le pronostic d'une patiente, comme le démontrent diverses publications (cf. le graphique ci-dessous). Ainsi, l’OSNA est synonyme de valeur ajoutée pour la stadification ganglionnaire, car la méthode fournit des informations de diagnostic plus différenciées que l’histopathologie conventionnelle.

Elle permet aux cliniciens de prendre des décisions plus prudentes quant au niveau requis de chirurgie axillaire, quant à la nécessité et au type de traitement adjuvant qui s'impose, et de sélectionner la radiothérapie appropriée pour chaque patiente.

Graphiques

Calendrier scientifique 2016

Our Glossary

An alphabetical listing of scientific terms

Explore our Glossary
Enjoy our Media Centre
All
  • All
  • Documents
  • Podcast
  • Images
  • Vidéos
Growing your knowledge
Visit our Academy
Growing your knowledge Visit our Academy
See our library of smears https://www.sysmex.nl/nl-fr/library/image-gallery.html
Growing your knowledge Visit our Academy
See our library of smears https://www.sysmex.nl/nl-fr/library/image-gallery.html
Growing your knowledge Visit our Academy